Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Archives Universités LRU 2007/2008 > Appel commun des Coordinations Nationales, Etudiante et Personnels (...)

Appel commun des Coordinations Nationales, Etudiante et Personnels mobilisés

mercredi 16 janvier 2008

Appel de Paris 8 : Appel commun Coordination Nationale Etudiante-Coordination Nationale Personnels mobilisés

1) La Coordination Nationale Etudiante (18 Universités représentées) et la Coordination Nationale des Personnels mobilisés (17 Universités représentées), réunies le week-end des 12 et 13 janvier à Paris 8 (Saint-Denis), réaffirment leur opposition à la LRU et leur engagement à poursuivre la mobilisation en vue de son abrogation.

2) Le mouvement contre la LRU doit en ce début d’année continuer de se doter d’outils et d’échéances de mobilisation afin de s’inscrire dans la durée et de s’ancrer au cour des luttes contre le démantèlement des Services publics et contre l’ensemble des politiques antisociales du gouvernement.

3) Nous appelons l’ensemble de la communauté universitaire à faire d’ores et déjà preuve de la plus grande vigilance face à la mise en place progressive de la LRU (vote des changements de statut des CA, procédures d’évaluation des formations.) et à s’y opposer par tous les moyens nécessaires.

4) La date du 24 janvier (grève nationale dans la fonction publique) doit être une échéance majeure du mouvement contre la LRU, particulièrement représentative des attaques contre les Services publics. Il s’agira d’y assurer une visibilité du secteur universitaire en lutte et de l’opposition à la réforme Pécresse (cortèges, points fixes, distributions de tracts spécifiques.).

5) Nous proposons que dès la semaine prochaine des actions de mobilisation soient organisées dans chaque Université afin d’assurer le développement de la contestation et de préparer la journée du 24 janvier.

6) Nous proposons l’organisation d’une manifestation nationale avec montée à Paris le 9 février prochain.

7) Nous réaffirmons notre condamnation de toute forme de répression contre la mobilisation et contre les étudiants et personnels mobilisés (fermetures administratives, appel à des compagnies privées de vigiles ou aux forces de police, arrestations « ciblées » de militants, sanctions pédagogiques et/ou administratives.) et exigeons la levée immédiate des sanctions et l’arrêt des poursuites judiciaires.

8) Les prochaines coordinations doivent être l’occasion d’une mutualisation des initiatives (groupes de travail, de réflexion, cours alternatifs, UFR alternatives.) prises dans le cadre de la mobilisation afin d’amplifier le travail de réflexion sur l’avenir de l’Université effectué, entre autres, dans le cadre « Université critique ».

9) Il s’agira, en outre, d’approfondir la réflexion sur l’ensemble des réformes touchant l’Université et la Recherche (menaces sur le CNU et le CNRS, procédures d’évaluation des formations et des personnels dans les Universités, plan « réussite en licence ».) et d’aboutir, dans la mesure du possible, à la production de documents de synthèse et d’analyses présentés lors des prochaines Coordinations Nationales ainsi qu’à la constitution, dans le plus d’Universités possible, de groupes de travail sur l’avenir de l’Université.

10) Afin d’amplifier les liens entre étudiants et personnels mobilisés, nous appelons à la constitution, partout où cela est possible, de structures communes étudiants-personnels.

11) La prochaine coordination se réunira le 26 janvier prochain à Paris 8.

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0