Accueil du site > Musique > A Jazz Night With Madalen Trio

A Jazz Night With Madalen Trio

mardi 6 janvier 2015

Vendredi 9 janvier 2015 à partir de 20h30 à la Ferme de la Harpe

Madalenn, c’est le temps de l’amour, du premier amour, de l’existence et des premières chansons qui déjà jalonnaient nos chemins. Ce chemin que nous parcourons, inéluctable, nous retournant parfois sur les amers chantés qui disparaissent dans la brume de nos égarements adultes.

La vie de bohème, tantôt resplendissante, tantôt vous brûlant les ailes, de celle qui vous emprisonne dans une île, de celle qui rend parfois vos illusions illusoires ; illusoires et incertaines comme la quête d’un soleil, alors qu’enfant, ce soleil vous irradiait déjà. Au gré de son répertoire, Madalenn vous invite ainsi à partager son tropisme musical, vagabondant, avec sincérité, au gré de ces mélodies éternelles qui nous reviennent en mémoire... Le trio retravaille des airs de chansons, nos petites madeleines de la vie, des chansons marquantes soit par leurs paroles, soit par les événements de nos vies qui allaient avec... Bref des souvenirs quoi...

Franck Lefort, piano et concept musical :
Une formation musicale à Dinan, puis à l’université de Haute-Bretagne, un détour par la scène Rennaise dans les années 80, avant un long voyage de plus de 20 ans dans le Pacifique, jusqu’au retour sur la terre d’origine en 2010, et le projet musical longuement mûri que porte aujourd’hui le trio Madalenn. Une formation essentiellement autodidacte et aventureuse mêlée de soul, de rock, de jazz, de worldmusic, ainsi que la composition de musique de ballet, de pièces de théâtre, à la rencontre improbable et sincère de musiciens d’horizons et de cultures diverses (Australie, Japon, Vanuatu, Nlle-Calédonie…).

Dominique Le Bozec, batterie :
Études musicales au conservatoire de Saint-Malo, puis à l’université de Haute-Bretagne et CNR de Rennes. Dominique Lebozec pratique la batterie en autodidacte depuis 1970. A partir de 1978, débute une carrière de musicien et de… « rencontreur », qui l’amène vers les musiques du monde et les musiques improvisées. Sur scènes (Quintet de Clarinettes, Den, Bal Tribal, Sylvain Kassap, Michel Aumont, Louis Sclavis...), sur disque (Bernard Benoit, Quintet Clarinettes, Etienne Grandjean, La Belle Société, Les Frères Molard, Armorigène Trio de Michel Aumont et Laurent Genty …). De 1987 à 1993, assure la direction musicale du « Festival de la chanson québécoise » et accompagne à ce titre bon nombre d’artistes d’Outre-Atlantique (Michel Rivard, Robert Charlebois, Linda Lemay...)

Laurent Souques, contrebasse :
Arrivé sur la Terre-Mère depuis le début des années soixante, sur scène depuis 1981. Mes premiers coups de cœur pour le jazz sont venus avec l’écoute de cassettes stéréos, invention révolutionnaire à l’époque, sur lesquelles mon père enregistrait tout ce qu’il avait sous la main, sans aucune indication. J’ai eu l’immense chance de rencontrer et de travailler avec Jean-François Jenny-Clark, musicien extraordinaire, et la seconde très grande chance de passer par le Conservatoire Supérieur de Paris, classe de Jazz de François Jeanneau. Quelques noms, pour certains un seul concert ou enregistrement, pour d’autres trente ans de scènes, de rencontres, de rires, de joies et de surprises : Joel Daydé, Dany Brilland, Giovanni Mirabassi, Emil Spanyi, Débora Seffer, Patrick Saussois, Georges Russel, Amet Gulbay, Francis Lockwood, Bernard Maury, Marcel Zanini, Michel et Dexter Goldberg, Laurent Genty…

Une belle promesse en cette nouvelle année commençante !!

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0