Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > 28 avril : 12 000 MANIFESTANTS CONTRE LA LOI EL KHOMRI

28 avril : 12 000 MANIFESTANTS CONTRE LA LOI EL KHOMRI

jeudi 28 avril 2016

LES VIOLENCES POLICIÈRES FONT AU MOINS 13 BLESSES

La manifestation à Rennes a été un succès avec plus de 12 000 manifestants, donc plus que le 31 mars dernier, preuve que la mobilisation contre le gouvernement ne faiblit pas.

Comme pour les manifestations précédentes, Le préfet de région, M. Strzoda et la députée maire de Rennes semblent faire une fixation sur l’interdiction de manifester dans le centre de Rennes.

Sauf que ce 28 avril, les charges de police se sont déroulées y compris sur l’esplanade Charles de Gaulle pendant plus de 2 heures. Ce qui et loin de l’hypercentre.

Cela nous fait penser à la boutade de Coluche qui disait : « les manifestations à Paris, c’est non ! Mais à Créteil entre la gare et La Poste, ils peuvent manifester tous les jours s’ils le veulent ».

Manifestement, la municipalité PS-PC et la maire de Rennes aiment les individus casqués et qui lancent des grenades lacrymogènes et matraquent les manifestants, afin de dissuader les salariés et la jeunesse de manifester.

AU MOINS 13 BLESSES DONT 2 COLLEGUES de SUD-PTT

Vers 13h, les « brigades spéciales » de la police nationale et de la « BAC », stationnées rue du Pré Botté sont passées sous les arcade de République et ont matraqué tous les manifestants qui étaient sur les quais. C’est dans cette charge qu’un jeune a été très grièvement blessé à l’œil par un tir de flash ball.

C’est lors de cette charge qu’un militant de SUD-PTT a été blessé à la tête. Notre camarade a la particularité d’être mal voyant et muni d’une canne blanche, ce qui n’a pas empêché ce groupe d’une trentaine de brigades spéciales de la matraquer.

Ce sont les mêmes brigades spéciales de la police nationale et de la BAC qui ont chargé à de nombreuses reprises aux abords et sur l’esplanade du général de Gaulle faisant plusieurs blessés dont un collègue de Sud-PTT qui quittait la manifestation et qui a été hospitalisé pour une blessure à la jambe.

A cela s’ajoute une dizaine d’arrestations essentiellement de jeunes.

LA CONTINUITE DU MOUVEMENT

Le gouvernement est en train de perdre définitivement.

L’entêtement à vouloir présenter le projet de loi à l’assemblée nationale le 3 mai et l’entêtement à vouloir réprimer les manifestations ne sont pas de nature à arrêter la mobilisation et la motivation des syndicats de lutte. Le prochain rendez vous est le 1er mai… puis le 3 !

Rennes le 28 avril 2016

Le bureau départemental de SUD –PTT d’Ille et Vilaine

Tel : 06 07 10 56 63

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0