Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > 2 JUIN : Près de 2 500 MANIFESTANTS CONTRE LA LOI EL KHOMRI

2 JUIN : Près de 2 500 MANIFESTANTS CONTRE LA LOI EL KHOMRI

jeudi 2 juin 2016

Pour la 9e fois, la manifestation à Rennes a été un succès avec plus de 2000 manifestants, preuve que la mobilisation contre le gouvernement ne s’essouffle pas.

Comme pour les manifestations précédentes, le préfet de région et la députée maire de Rennes avaient bouclé le centre de Rennes.

Malgré la demande d’autorisation du parcours et l’acceptation implicite de la préfecture, la place de Bretagne était quasi inaccessible, les gardes mobiles ayant pris position sur la voie par laquelle nous devions passer pour nous rendre à la préfecture de Beauregard.

La manifestation à l’appel de SUD-Solidaires et de l’AGinterpro, partant de l’Esplanade Charles de Gaulle a grossi pour atteindre près de 2000 manifestants. Elle a été rejointe par 300 manifestants arrivant des Longchamps à l’appel de l’intersyndicale.

L’accès à la préfecture a été totalement bouclé et un cortège de plus de 500 manifestants est parti en direction de Villejean puis vers la RN12

DE TRES SEVERES MATRAQUAGES : Une quinzaine de blessés dont 3 hospitalisations (bilan à 16h30)

Les policiers du corps départemental d’intervention de la police nationale sont arrivés à très vive allure sur la RN 12 et ont percuté plusieurs manifestants.

A peine sortis de leurs véhicules, ils ont matraqué tout ce qui se trouvait sur le bas côté de la RN 12 à côté de l’échangeur de la rocade.

Plus de 30 policiers de la BAC répartis dans 6 véhicules ont participé aux matraquages en série. Plusieurs tirs de LBD 40 ont été effectués par la BAC alors que celle-ci n’était nullement menacée.

Ce déchaînement de violence a eu pour conséquences plusieurs blessés dont il est difficile de faire le compte à cette heure. D’après nos informations à 16 h30, il y avait au moins 4 blessés dont au moins 3 hospitalisations : 2 roués de coups de matraques, 1 matraqué et projeté violemment dans le talus un branchage atteignant sérieusement son œil, et 1 autre blessé par tir de flash ball.

Plusieurs photographes indépendants et journalistes de TV ou de journaux ont été sérieusement matraqués dans l’opération.

Le syndicat Solidaires 35 proteste énergiquement contre les violences faites aux journalistes dans l’exercice de leur fonction, d’autant que ceux-ci étaient très clairement identifiés et identifiables.

Ce déchaînement de violences alors que la manifestation était pacifique et n’a donné lieu à aucune dégradation démontre que l’intention du gouvernement est bien de blesser et d’intimider. Les violences policières s’accumulent et cela suffit.

LA LUTTE CONTRE LA LOI EL KHOMRI CONTINUE

Les matraquages et autres provocations n’entament pas notre détermination.

Déjà, Solidaires 35 propose à l’intersyndicale une nouvelle manifestation le jeudi 9 juin.

Elle sera suivie d’une manifestation nationale le 14 juin 2016.

D’ici là plusieurs actions de grève et de blocages économiques seront envisagées

Rennes le 2 juin 2016

Pour Solidaires : Serge Bourgin

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0